Dompter mes enfants le matin

J’ai testé le tableau des TO DO’s pour les enfants le matin.   Et j'ai raté !

J’ai testé le tableau des TO DO’s pour les enfants le matin.
Et j'ai raté !

Mon "jeu" ressemblait un peu à ça. Avec plus de paillettes et des dessins plus incertains...

Mon "jeu" ressemblait un peu à ça. Avec plus de paillettes et des dessins plus incertains...

Qui n’a jamais rêvé de matins sereins, entourés d’enfants joyeux, calmes et autonomes ? 
C’est l’image parfaite que je m’étais faite après un scrolling frénétique sur Pinterest, mots clés : « organisation », « charts » et « kids ».

Comment s’y prennent les « Pint’Mums » ? Elles mettent au point un système qui passe pour un jeu aux yeux des enfants : les taches matinales sont matérialisées par des pictogrammes « actionnables ». Quand l’enfant a accompli sa tâche, il le signifie en déplaçant le picto d’une colonne « a faire » à une colonne « fait » par exemple.
Les résultats, sont apparemment bluffants. Les enfants se sentent responsabilisés, les luttes cessent. Des petits de 3 ans, vont jusqu’à faire leur lit et ranger leur tasse…

L’équation paraissait idyllique : Si DIY + jeu = enfants sages et heureux alors = aussi, une maman moins hystérique et mieux coiffée.

J’ai commencé par lister les tâches que je voulais qu’ils fassent : s’habiller, déjeuner, se laver les dents, se coiffer, mettre leurs manteaux. Puis j’ai cherché un système que je pourrais fabriquer avec les moyens du bord. Est sorti de mon chapeau un hybride de calendrier de l’avent et de frise chronologique de CM1 des années 80. Pourquoi, je ne sais pas.

C’est vrai que dit comme ça, vous pensez (à raison) que ça partait mal. Mes filles étaient pourtant ravies du résultat. L’idée était de replier un papier, comme fermer une case du calendrier, quand le boulot était fait. Le premier matin, toutes les cases ont été fermées et ouvertes cent fois, et mes dessins largement commentés (moqués). Le deuxième matin, l’engouement était déjà plus mou. Le troisième matin, la case du déjeuner s’est décrochée. Mon fils, lui, n’a jamais eu l’occasion de voir l’ensemble, tant il est impossible à réveiller. Le quatrième matin, le tout a été perdu, caché ou déchiré pour qu’on n’en parle plus.

Pourquoi ça n’a pas marché ? Sans doute, parce que j’ai trop vite senti que mon boulot était le même mais déplacé : je suis simplement passée de « tu t’es lavé les dents ? » à « T’as fermé la case des dents ? ». Vous avouerez que l’apport « sérénité » est quasi nul. 

Un gros FAIL donc. Je suis donc retournée à faire des queues de cheval sans coiffer pour cacher la misère, et à sauter le brossage des dents une fois sur 3. 
(Sur 2, pour être parfaitement honnête…)

Et vous ? Avez-vous une routine qui tient la route le matin ? Partagez vos conseils dans les commentaires !